Résidence du lieutenant-gouverneur - Historique

La résidence du lieutenant-gouverneur est la troisième résidence vice-royale de Terre-Neuve. Sir Thomas Cochrane, gouverneur de 1825 à 1834, fit de la mise à disposition d'un nouveau logis une condition pour accepter sa nomination. Il choisit personnellement un site de 20 acres sur la crête de la lande entre Fort William et Fort Townshend. La construction et les modifications apportées à la conception continuèrent sous son autorité.

Government House

Avant d'entamer une visite détaillée de la résidence du lieutenant-gouverneur, il peut s'avérer utile d'en faire un rapide examen historique. Le premier gouverneur de Terre-Neuve fut nommé en 1729. Cependant, jusqu'en 1779, tous les gouverneurs furent des officiers de marine qui passaient les mois d'été dans la colonie. Ces gouverneurs résidaient sur le navire-amiral qui se trouvait à l'ancre dans le port de St. John's. Ils géraient les affaires de Terre-Neuve depuis ce navire.

La situation évolua en 1779 lorsque l'amiral Richard Edwards fut nommé gouverneur. Selon lui, résider sur un navire n'était pas propice à une saine administration. Il décida alors de résider à terre. Le gouverneur Edwards avait l'intention de vivre dans une nouvelle résidence estivale qui devait être construite à Fort Townshend. Cependant, la construction du bâtiment de Fort Townshend n'étant pas achevée, le gouverneur dut trouver un autre logis. Il trouva une demeure adaptée appartenant à une personne du nom de John Stripling et située rue Duke of York. Le gouverneur y résida au cours de l'été 1779. Il semble que la maison de John Stripling était d'assez bonne facture et qu'elle comportait des poutres de chêne. La qualité de cette demeure dépassait celle d'autres logis en bois de l'époque. Malheureusement, la maison fut détruite lors du grand incendie de 1892.

Old Government House

La construction de Fort Townshend débuta en 1775. Elle fut achevée en 1781. Aussi, lorsque l'amiral Edwards arriva pour exercer ses fonctions vice-royales cette année-là, il emménagea avec sa famille dans la nouvelle résidence estivale. Cette résidence du lieutenant-gouverneur allait devenir la résidence d'une longue lignée de gouverneurs jusqu'en 1831, date à laquelle elle fut désertée. La résidence possédait une structure sur deux étages avec une toiture en ardoise. Elle ressemblait à une grande maison de style boîte à sel. La salle de séjour mesurait 20 pieds (6 mètres) par 40 (12 mètres); la salle à manger mesurait quant à elle 20 pieds (6 mètres) par 35 (10,5 mètres). Le bâtiment fut peu entretenu. Les gouverneurs successifs y ajoutèrent des pièces et réalisèrent des modifications sans planification appropriée. En 1815, la résidence contenait une salle de séjour, une salle à manger, un salon, le bureau du gouverneur, quatre chambres, trois chambres pour les domestiques et des bureaux pour le secrétaire privé et les greffiers. Le domaine comportait des écuries, des étables à vaches et des toilettes. À cette date, la résidence rencontrait des problèmes d'infiltration d'eau et il s'avérait très difficile de la chauffer. Ses résidents s'en plaignaient constamment. En 1816, le vice­amiral Pickmore fut nommé gouverneur. Il arriva à Terre-Neuve en septembre 1816 et repartit en novembre pour passer l'hiver sous le climat plus plaisant et dans le confort de l'Angleterre.

En février 1817, Son Excellence fut informée de l'obligation faite à l'avenir aux gouverneurs de résider à plein temps à Terre-Neuve. Cette nouvelle surprit quelque peu le gouverneur Pickmore. Ce dernier se plaignit amèrement auprès du gouvernement britannique du piteux état de la résidence de Fort Townshend. Il déclara ce qui suit : « La résidence ne peut être transformée en demeure adaptée pour l'hiver à moins qu'on ne la démolisse complètement pour la reconstruire d'après un plan différent » [Traduction]. Il ne savait pas encore à quel point la résidence s'avérerait inadaptée durant l'hiver, et de quelle manière le destin occuperait une place dans sa disparition. Le gouvernement britannique refusa d'apporter des améliorations au bâtiment. Le gouverneur Pickmore fut envoyé à St. John's qu'il rejoignit en septembre 1817. Il devint le premier gouverneur à temps plein de la colonie, y résidant toute l'année. Malheureusement pour le vice-amiral Pickmore, l'hiver 1817-1818 fut l'un des plus rudes que la colonie ait connu. L'hiver eut des conséquences néfastes pour les résidents de la colonie, et notamment pour le gouverneur Pickmore qui fut emporté par une congestion bronchique le 24 février 1818. Il a par conséquent acquis l'honneur discutable d'être le premier gouverneur de Terre-Neuve à mourir en fonction. Il fallut trois semaines à plusieurs centaines d'hommes pour fendre un passage dans la glace de cinq pieds d'épaisseur du port de St. John's et permettre au navire de la marine HMS Fly de ramener le corps du gouverneur Pickmore, conservé dans un tonneau de rhum, en Angleterre.

Le successeur du gouverneur Pickmore, l'amiral Sir Charles Hamilton, écrivit au secrétaire d'État que la cause principale du décès de son prédécesseur était sans conteste le piteux état de la résidence dénuée de confort. Le gouverneur Hamilton s'affaira sur-le-champ auprès du Trésor en Angleterre pour demander la mise à disposition d'une nouvelle résidence. Le gouvernement britannique convint en 1825 que le temps était en effet venu de bâtir une nouvelle résidence. En raison des incendies survenus en 1816 et 1817 dans la basse ville densément peuplée, il fut décidé que le bâtiment ne serait pas construit en bord de mer, mais plutôt à bonne distance. C'est la raison pour laquelle la zone entre Fort William (le site actuel de l'hôtel Newfoundland) et Fort Townshend, appelée la lande, fut choisie pour accueillir la nouvelle résidence du gouverneur.

Tel que précédemment mentionné, Sir Thomas Cochrane mit l'accent sur la mise à disposition d'un nouveau logis comme condition pour accepter sa nomination au poste de gouverneur. Avant même de s'être rendu à Terre-Neuve pour entrer en fonction, Sir Cochrane avait dessiné un plan pour la nouvelle résidence et disposait d'une estimation des coûts préparée par les ingénieurs à St. John's. Le coût était estimé à 8 778 livres sterling. Ce montant allait devenir la source d'un immense embarras pour le Trésor, car en 1831, lorsque la résidence fut achevée, le coût de la construction se monta à 36 000 livres.

Les plans de construction de la résidence du gouverneur furent réalisés en Angleterre. L'ordonnance indiquait au Trésor que le salaire des ouvriers était trop élevé à Terre-Neuve. Il s'en suivit l'embauche d'ouvriers écossais qui rejoignirent St. John's en avril 1827. Vingt-huit maçons, vingt­cinq charpentiers et un couvreur furent engagés pour construire le bâtiment au taux journalier de quatre shillings et quatre pence. Le plan original conçu par le gouverneur Cochrane comportait une demeure de deux étages et un sous-sol. Le bâtiment devait être construit à l'intérieur d'un fossé de douze pieds, communément confondu avec une douve. Celui-ci avait simplement vocation à laisser entrer la lumière dans le sous-sol.

Le bâtiment de deux étages comprend un bloc central flanqué d'une aile ouest et d'une aile est, légèrement plus basses que lui. L'extérieur est composé de grès rouge brut extrait à Signal Hill et orné de calcaire anglais (pierre de Portland).